Abandoned house 3

La visite de sites industriels désaffectés est en théorie interdite car il s'agit de lieux privés et en raison des dangers qui s'y trouvent (matières dangereuses stockées, risques de chutes, d'effondrement de la structure, électrocution, amiante, etc.), mais elle représente une grande partie de l'activité d'urbex car facilement réalisable (et disponible selon les régions). Il arrive parfois que le site ait été racheté par une collectivité locale ou mis sous tutelle d'un organisme public du type établissement public foncier, pour être dépollué et détruit. Dans ce cas, l'activité d'urbex sert de témoignage visuel d'un patrimoine industriel en disparition9.


Usine abandonnée.
Cependant il est assez rare de trouver un site industriel encore préservé en raison du vandalisme et du pillage (mobilier, métaux...) très répandus, et certains urbexeurs tentent de faire prendre conscience l'opinion10.

Souvent, la visite de tels sites est réalisée par des personnes qui s'intéressent aussi à l'histoire industrielle et respectent les lieux. Des sites industriels classés au patrimoine culturel sont librement visitables et sécurisés (haut fourneau U4 d'Uckange en Moselle 11, Volklinger Hütte en Allemagne) et constituent une alternative à la visite de sites interdits, mais enlèvent l'aspect de "découverte" et "exploration" propre à l'urbex. On se rapproche alors de l'archéologie industrielle, qui vise à recenser et mettre en valeur le patrimoine industriel du pays.

Uploaded: Jan 28, 2016

Views: 28

Likes: 23

Tags: urbanphotography, explore, loaded_lenses, shoot2kill, way2ill, heatercentral, streetphotography, createcommune, illgrammers, artofvisuals, streetdreamsmag, all_shots, createexploretakeover, moodygrams, uncalculated, fatalframes, citykillerz, agameoft

Like
Share
published 1 year ago
Sebastienloppin
Follow


0 Comments